Oui je sais, les GIF’s animés, “c’est pas très 2.0″ comme le dirait mon pote Flornet.

Effectivement à l’heure de CCS3 et HTML5, etc. la simple évocation de ces fossiles du web peut au mieux faire gentiment sourire et au pire provoquer des convulsions spasmodiques plus ou moins violentes. Certes.

Et pourtant, sur son photoblog (au design très réussi) le photographe new-yorkais Jamie Beck réalise l’exploit de nous faire re-découvrir ce que ces images animées qu’on pensait définitivement reléguées aux oubliettes de l’internet peuvent exprimer comme poésie.

Grâce à sa technique parfaitement maîtrisée, il nous plonge dans des ambiances des ’50s et ’60s, doucement surannées qui collent parfaitement avec l’esprit même de ces animations “old school”.